mardi 9 novembre 2010

Le départ se précise


Je viens de recevoir - et de poster dans la foulé ­ - ma convention de stage. Je suis donc à une signature de l'Antarctique. Le départ s'annonce aux alentours du 20 décembre.

Je gagnerai d'abord Honk-Kong, puis Sydney et enfin Hobart avant d'embarquer sur l'Astrolabe qui une semaine plus tard me laissera en Terre Adélie sur la base française de Dumont d'Urville. De là, je ferai la découverte de mon tracteur Challenger qui sera mon fidèle compagnon pendant encore deux semaines aller et deux semaines retour pour un raid logistique qui rallie trois fois par été la station franco-italienne de Concordia. Je ne serai pas seule dans l'aventure car 8 à 9 personnes seront mes camarades d'expédition.

En termes de design me direz-vous ?

Hé bien je devrai étudier les conditions de vie sur les deux bases et surtout réfléchir à de futurs aménagements réalisables dans le cadre d'une prochaine rénovation. Tout ça dans le cadre de mon mémoire de fin d'études !

En attendant, je tâche d'organiser au mieux cette expédition, en pesant les pour-et-contre des équipements, de la chaussette au masque, en passant par l'ordinateur. Là-bas, pour le matériel informatique, l'ennemi premier n'est pas le froid (ça ne viendrait à l'idée de personne de laisser traîner son ordi sur la banquise) mais bien la sècheresse de l'air qui augmente considérablement l'électricité statique... Du coup, même les clefs USB peuvent rendre l'âme ! Côté équipement photographiques... à -20 les batteries ne durent que quelques minutes !

Je ne suis pas loin de ressortir mon argentique de sa sacoche !